La FNIB et le CII soutiennent les infirmiers et le peuple Ukrainiens

Dernières nouvelles de la campagne #NursesForPeace du CII

18 mars 2022

Trois semaines se sont écoulées depuis l’invasion de l’Ukraine et nous avons tous pu constater ses effets dévastateurs sur la population ukrainienne, ses infirmières et son système de santé. L’invasion a prélevé un lourd tribut – plus de trois millions de personnes, principalement des femmes et des enfants, étant contraintes de fuir leur pays – et menace la paix mondiale.

Pamela Cipriano, la Présidente du CII, a déclaré : « Nous vivons une époque dangereuse et effrayante, le conflit survenant au cours d’une pandémie dévastatrice loin d’être terminée. Les infirmières à travers le monde continuent de lutter en première ligne contre la COVID-19 et nos systèmes de santé sont dans une situation délicate : la dernière chose dont le monde a besoin, c’est d’une guerre mettant en péril la coexistence pacifique qui nous est chère à toutes et à tous. Malgré la fatigue et le stress permanents, les infirmières du monde continuent de faire de leur mieux pour leurs patients et leurs collectivités, et c’est une source d’inspiration de les voir si fortement impliquées dans la prise en charge des réfugiés ukrainiens, tant en Ukraine que dans les pays limitrophes. »

Le 3 mars, le Conseil International des Infirmières (CII) a lancé sa campagne #NursesForPeace, afin que les infirmières puissent témoigner leur solidarité, relayer notre appel à cesser les hostilités et faire un don à notre Fonds humanitaire pour l’Ukraine.

La grande famille des soins infirmiers a affiché un soutien fort à la campagne. Elle a exprimé sa solidarité et son appui en publiant les images de la campagne sur les réseaux sociaux et en transmettant des messages au CII, aux infirmières et à la population ukrainienne. Nous encourageons les personnes à continuer de le faire dans les jours et les semaines à venir, pour montrer que leur soutien s’inscrit dans la durée.

Le CII continue d’appeler au cessez-le-feu et notre pétition en ligne a reçu près de 2 500 signatures, notamment d’associations nationales d’infirmières (ANI) et d’autres organisations représentant plus de 400 000 infirmières dans le monde. Au début de l’invasion, nous avons appelé à ce que les établissements et le personnel de santé soient protégés, conformément au droit international, et nous avons été choqués et révoltés par les attaques dont nous avons été témoins, comme l’effroyable bombardement de la maternité de Marioupol, le 9 mars.

Le CII tient à remercier les infirmières, les ANI du CII et les autres organisations d’infirmières du monde entier pour leur concours extraordinaire, beaucoup ayant fait des dons généreux au Fonds humanitaire du CII. Des dons très importants ont été faits par l’Association taïwanaise des infirmières et l’Association danoise des infirmières, qui ont toutes deux constamment soutenu les programmes du CII et son Fonds humanitaire. Notre objectif est de garantir que les fonds parviennent aux infirmières sur le terrain en Ukraine, et c’est le cas grâce à nos liens étroits établis avec des partenaires de confiance. Le CII a envoyé aujourd’hui le premier don à l’Association ukrainienne des infirmières en vue de faire parvenir des produits de première nécessité aux infirmières, notamment de la nourriture et une aide médicale.

Avec les dons déjà reçus, le Fonds humanitaire du CII s’élève à 100 000 CHF et un certain nombre d’annonces de contributions importantes devraient augmenter ce total de façon notable dans les jours à venir. La Saskatchewan Union of Nurses (SUN), au Canada, a promis des contributions très généreuses. Elle compte une importante diaspora ukrainienne et entretient des liens étroits avec le pays. Tracy Zambory, la Présidente de la SUN, a déclaré : « Les membres de la SUN ont des liens profonds et solides avec l’Ukraine, tout comme bon nombre de nos patients. Nous nous sentons l’obligation de faire notre possible pour aider nos collègues infirmières diplômées, qui ont un rôle vital à jouer dans ce conflit et dans les années à venir, qui s’annoncent difficiles. » Le CII a également le plaisir de communiquer que l’Association espagnole des soins infirmiers a ouvert un compte pour les dons d’infirmières destinés à l’Ukraine, qui seront transférés au Fonds humanitaire du CII.

Durant ses deux premières semaines, la campagne sur les réseaux sociaux #NursesForPeace a touché près de 100 millions de personnes et généré près de 700 000 échanges sur les réseaux sociaux : notre cadre Facebook a été adopté par plus de 10 000 utilisateurs.

Nous sommes en contact constant avec des infirmières en Ukraine, qui nous ont fait part d’attaques contre leurs installations et confié qu’elles ont besoin de toute urgence de fournitures de base, comme de la nourriture et des vêtements, des draps, des produits d’hygiène corporelle, des médicaments et des fournitures médicales, notamment de l’insuline, des antibiotiques, des pansements et des garrots.

Nous travaillons activement avec l’Association ukrainienne des infirmières pour faire parvenir dans le pays des fonds et de l’aide directement aux infirmières, afin que ce soutien ait le plus de retombées possibles sur le bien-être des infirmières et les soins dispensés aux patients.

Nous sommes également en étroit contact avec les ANI des pays limitrophes qui accueillent le plus grand nombre de réfugiés, en majorité des femmes et des enfants, notamment la Pologne, la Moldavie, la Roumanie, la Hongrie et la Slovaquie. Les infirmières et les ANI de ces pays contribuent immensément aux actions menées pour faire face à la crise humanitaire en cours, en dispensant des soins pour les besoins de santé immédiats des réfugiés et en orientant ceux qui souffrent de maladie de longue durée vers des services spécialisés.

Les réfugiés comptent également des infirmières, qui auront besoin d’une aide particulière pour être en mesure de travailler et de subvenir aux besoins de leur famille. Avec les ANI des pays voisins, nous étudions actuellement des initiatives spécifiques sur cette question, dans le cadre de leur action humanitaire. Nous le faisons en collaboration avec nos collègues de la Fédération européenne des associations infirmières et du Forum européen des associations nationales d’infirmières et de sages-femmes.

Howard Catton, le Directeur général du CII, a déclaré : « Nous nous efforçons d’apporter notre soutien de façon directe ou au plus près des infirmières et des soins infirmiers en Ukraine, et nous nous rendons compte qu’il est important d’intervenir sans délai. Mais nous souhaitons également que notre aide se poursuive dans les semaines et les mois à venir. »

« Le CII continuera d’appeler à cesser immédiatement les hostilités et agira toujours pour protéger et soutenir les infirmières en danger, garantir un accès sûr aux soins de santé et s’employer à fournir une aide humanitaire partout où elle est nécessaire. »

« Depuis plus de 120 ans, le CII œuvre pour l’unité parmi les personnels infirmiers dans le monde, et nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour contribuer à instaurer la paix que nous souhaitons vivement, car la paix et la santé sont inséparables. »

‹ Tous les articles